Transferts

Cofidis en mode World Tour

Le retour de Cofidis en World Tour n’a jamais semblé aussi proche. Et pour cause, elle réunit cette année l’ensemble des critères nécessaires à l’obtention de la précieuse licence. En effet, si les critères de stabilité financière et de cohérence du projet sont déjà validés, reste encore la question des résultats et de l’effectif, qui pose souvent problème à de nombreuses formations dans l’accomplissement de cet objectif. Mais ce n’est pas le cas pour la formation de Cédric Vasseur.

En effet, la formation obtient cette année des résultats plus que concluants, avec notamment Christophe Laporte et Jesus Herrada, tous deux très performants depuis le début de saison. Déjà 13 victoires, un score qui lui permet de se hisser à la 16e place du classement mondial, c’est-à-dire devant Katusha-Alpecin (19e) et Dimension Data (21e). Des résultats qui ne laissent que peu de place au mystère, d’autant plus que la formation Katusha semble sur le point de quitter les pelotons.

Ces résultats très encourageants sont également renforcés par un mercato qui s’annonce solide. Si l’équipe devra s’accommoder des départs de Nacer Bouhanni (probablement chez Arkea) et Hugo Hofstetter (Israel Cycling Academy), l’arrivée annoncée depuis déjà plusieurs semaines du champion olympique de l’omnium Elia Viviani et de son lanceur Fabio Sabatini permettrait même de rehausser le dossier de cette formation. Cédric Vasseur évoquait également son envie de signer le grimpeur français Guillaume Martin, membre de l’équipe Wanty Gobert, ce qui pourrait donner encore un peu plus d’envergure à un effectif déjà solide. Tous ces éléments nous permettent d’envisager très sérieusement une montée à l’échelon supérieur dès l’an prochain, ce qui porterait à trois le nombre d’équipes françaises en première division mondiale

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

En haut