Articles

Le Tour de l’Avenir démarre aujourd’hui !

En ce jeudi 15 août, la crème des jeunes espoirs se retrouve à Marmande pour prendre le départ de l’épreuve la plus réputée du calendrier, le fameux Tour de l’avenir. Plus qu’une simple course entre jeunes talents, il s’agit d’un véritable révélateur de champion, comme en témoignent les derniers vainqueurs, Tadej Pogacar, Egan Bernal et David Gaudu, brillants au plus haut niveau. C’est donc dans l’espoir de succéder à ces prodiges que les meilleurs coureurs de moins de 23 ans prennent le départ aujourd’hui, pour revêtir la précieuse tunique jaune au terme des dix jours de course.

Les favoris de cette 57e édition

La liste des favoris est toujours assez difficile à établir au vu de la jeunesse des participants, néanmoins, il semble que certains noms sortent du lot avant d’entamer l’épreuve. Le belge Mauri Vansevenant, récent vainqueur du Tour de la Vallée d’Aoste, le néerlandais Thymen Arensman, 2e l’an passé, ou encore le Luxembourgeois Michel Ries, vainqueur d’une étape sur le même Tour de la Vallée d’Aoste, peuvent tous prétendre au statut de favoris. Bien évidemment, la liste ne se limite pas à ces trois coureurs, comme en témoigne la présence d’Alessandro Covi, Kevin Inkelaar, Einer Augusto Rubio ou encore du français Clément Champoussin, 3e de la Ronde de l’Isard et de la Course de la Paix cette année. Il faudra donc suivre attentivement ces 10 jours de course, au cours desquels une hiérarchie plus claire devrait se dessiner.

Un parcours montagneux

L’épreuve débutera donc à Marmande pour une étape de 128 km, au profil plutôt vallonné, qui pourrait tourner à l’avantage des meilleurs finisseurs. Ethan Hayter, double vainqueur d’étape sur le Giro, Thomas Pidcock ou encore Kaden Groves, futur membre de la formation Mitchelton Scott, seront à suivre sur cette première journée. Le lendemain, c’est un contre la montre par équipe de 32 km qui créera les premiers écarts, et permettra aux favoris de prendre un premier avantage sur leurs rivaux. La 3e étape, plutôt destinée aux puncheurs, sera probablement très ouverte, bien que Thomas Pidcock, fort de sa récente victoire à la Planche des Belles Filles sur le Tour d’Alsace, fasse figure de favori. La 5e journée sera assez proche, avec un profil très vallonné, mais il faudra au préalable parcourir les 158 km de la 4e étape, qyi devrait favoriser les sprinteurs. La 6e journée pourrait être la dernière opportunité pour ces derniers, mais le col du Moulin à Vent (2,6 km à 5,7 %), situé à moins de 10 km de l’arrivée, pourrait bien favoriser une course de mouvement. Les coureurs auront ensuite droit à une journée de repos, avant d’enchaîner 4 étapes très montagneuses, qui proposeront toutes une arrivée au sommet. La 8e journée, une course de côte de seulement 23 km, est à l’image de cette fin d’épreuve, qui s’annonce très spectaculaire et explosive

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

En haut