Articles

Filippo Ganna, le record de l’heure en point de mire ?

Les performances du jeune italien n’en finissent plus d’étonner. Déjà triple champion du monde de poursuite individuelle sur piste, plusieurs fois champion d’Europe et d’Italie, mais aussi médaillé de bronze aux récents championnats du monde de contre la montre, le tout à seulement 23 ans, le pensionnaire de la formation Ineos a marqué les esprits lors de la manche de Coupe du Monde de Minsk en Biélorussie, lors de laquelle il a battu à deux reprises le record du monde de poursuite individuelle détenu par Ashton Lambie. Une performance exceptionnelle qui l’a propulsé au sommet de sa discipline, à quelques mois des Jeux Olympiques de Tokyo. Si ces derniers seront sans aucun doute l’objectif principal de l’intéressé pour 2020, la question se pose quant à sa capacité à s’attaquer au mythique record de l’heure, détenu depuis cette année par le belge Victor Campenaerts. Un effort certes très différent des 4 kilomètres de la poursuite, mais qui pourrait lui convenir à merveille. En effet, ses qualités de rouleur dépassent largement le cadre de la piste et des efforts très courts. Rappelons que les contre la montre sur route lors des championnats du monde dépassent souvent l’heure d’effort, une discipline dans laquelle il a déjà montré toute l’étendue de son potentiel. Également 2e du difficile Tour de San Juan en 2018, l’italien est capable de briller sur des terrains très divers, et ne se limitera probablement pas à la poursuite. Le record de l’heure pourrait être la suite logique de ses exploits, et semble tout à fait à sa portée. Son gabarit, 1m93, l’avantage sur les efforts linéaires demandant beaucoup de puissance, et une tentative contre le record de l’heure pourrait parfaitement correspondre à ses qualités. Le dernier recordman de l’heure italien, Ercole Baldini, s’était essayé au record en 1956, bien avant que les grands champions des années 1970-1980 ne s’emparent du record. Présenté comme le nouveau Francesco Moser à son arrivée chez les professionnels, Filippo Ganna pourrait permettre à l’Italie de renouer avec son glorieux passé sur l’effort solitaire, mis en lumière par les exploits de Francesco Moser, détenteur du record de l’heure en 1984, avant que les performances de l’époque ne soient effacées à cause de l’évolution des vélos utilisés, jugés trop avantageux par l’UCI. Quoiqu’il en soit, Filippo Ganna pourrait bien tenter sa chance dans les prochaines années, bien que la tendance actuelle ait montré que les meilleurs rouleurs se détournaient parfois de ce record mythique, comme c’est le cas de Tom Dumoulin ou Chris Froome par exemple

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

En haut