Articles

Trek Segafredo, la surprise en 2020 ?

La formation Trek Segafredo, dirigée par Luca Guercilena, a réalisé une saison 2019 de grande qualité. Déjà très présente en début de saison grâce aux résultats de John Degenkolb, la révélation de Giulio Ciccone sur le Giro a mis en lumière une nouvelle génération de coureurs, à l’image de Matteo Moschetti ou Niklas Eg. Mais c’est véritablement en fin de saison que l’équipe a pris son envol, en décrochant la victoire sur l’un des cinq monuments, le Tour de Lombardie, grâce au numéro de Bauke Mollema dans le final. Un succès couronné quelques jours plus tard par le sacre de Mads Pedersen sur les mondiaux, révélateur du changement de dimension à venir pour la formation américaine.

Quelles ambitions pour 2020 ?

Après une telle saison, à quoi peut on s’attendre du côté de la formation Trek ? Pour répondre à cette question, il faut avant tout décrypter le recrutement, très solide, effectué cet hiver. Si les départs de John Degenkolb, Fabio Felline ou la suspension de Jarlinson Pantano pourraient affaiblir l’effectif, les signatures de Vincenzo Nibali, vainqueur des trois grands tours, ainsi que son frère Antonio, viennent aisément les compenser. L’équipe mise également sur la jeunesse, avec des recrues de choix telles que Quinn Simmons, Juan Pedro Lopez ou encore Michel Ries. Ainsi, on peut dresser un tableau des plus avantageux de l’équipe pour 2020. Pour les classiques pavées, Mads Pedersen et Jasper Stuyven auront de bonnes chances de bien figurer, bien épaulés par Quinn Simmons et Edward Theuns notamment. Le pôle sprint aura été quelque peu diminué par ce mercato, mais la présence d’Edward Theuns, qui semble revenir à son meilleur niveau, mais aussi de Stuyven, Moschetti ou encore Alexander Kamp, vainqueur d’une belle étape du Tour du Yorkshire cette année, pourrait bien nous faire mentir. Mais si l’on veut parler d’un changement de dimension, c’est bien sur l’effectif destiné aux terrains montagneux qu’il faut se pencher. En effet, la présence d’un leader tel que Vincenzo Nibali, accompagné par de solides outsiders tels que Richie Porte, Bauke Mollema et Giulio Ciccone, pourrait faire de l’ombre à de nombreuses formations du World Tour. Ajoutons à cela Kenny Elissonde, Gianluca Brambilla, Niklas Eg ou encore Michel Ries, et vous obtenez l’une des équipes capables de rivaliser avec les meilleures sur les courses à étapes. Au point de concurrencer Ineos et Jumbo Visma ? N’allons pas trop vite en besogne, mais une chose est certaine, il faudra suivre de très près la saison de l’équipe, qui pourrait rapidement confirmer ses ambitions

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

En haut