Articles

Milan San Remo : le point sur les favoris

À la veille du premier monument de la saison dans ce contexte particulier, une petite revue des favoris s’impose. Le parcours, modifié dans son approche vers San Remo, pourrait rendre la course plus difficile, avec en prime 7 kilomètres supplémentaires, pour un total de 299 km. De quoi imaginer une course mouvementée, où chacun pourrait avoir sa chance…

Sprinteurs, puncheurs, à qui le tour ?

Il est impossible de ne pas citer Julian Alaphilippe, vainqueur l’an passé. Le français viendra défendre son titre, mais nous n’avons pas encore vraiment pu juger de sa forme, suite à ses Strade Bianche chaotiques. Le doute reigne tout de même sur sa condition, tout comme Mathieu Van der Poel, également victime d’une crevaison dans un moment clé. Deux favoris donc, mais avec un point d’interrogation qui rendra la lecture de la course difficile. Du côté des sprinteurs, Arnaud Démare a fait parler la poudre avant-hier à Milan Turin en devançant facilement ces adversaires. Néanmoins, Peter Sagan, Caleb Ewan et surtout Wout Van Aert, semblent être au moins autant aptes à passer dans le groupe de tête le Poggio et les difficultés qui précéderont l’arrivée à San Remo. Pour la rédaction, le grand favori reste Wout Van Aert, après sa victoire tonitruante sur les Strade et son sprint puissant lors de Milan Turin (3e). Mais on ne peut écarter des coureurs tels que Vincenzo Nibali, Alberto Bettiol, Philippe Gilbert ou encore Oliver Naesen, qui pourraient tenter leur chance sur cette édition particulière. Le surnombre chez Deceuninck pourrait également donner des ouvertures à Bob Jungels ou Zdenek Stybar, alors que l’on gardera également un œil sur Sonny Colbrelli, très performant sur sa reprise en Occitanie. Nous citerons également Fernando Gaviria, qui retrouve un excellent niveau après avoir contracté le virus, mais aussi Michael Matthews, Niccolo Bonifazio ou encore l’ancien vainqueur Alexander Kristoff. Greg Van Avermaet semblait montrer ses limites sur les Strade, mais pourrait tout de même surprendre samedi. Il faudra également rappeler la présence d’Elia Viviani, Matteo Trentin ou Giacomo Nizzolo, qui chercheront à se montrer à leur avantage à domicile.

Côté français, Alaphilippe et Demare seuls contre tous ?

Si la liste des favoris est toujours difficile à établir sur la “Primavera”, cette édition complique les choses par ce changement de parcours et les conditions climatiques qui joueront également un rôle important. Mais une chose est sûre, côté français, il ne faudra pas regarder que ces deux hommes, car de solides outsiders tels que Nacer Bouhanni et Christophe Laporte pourraient créer la surprise.

Kwiatkowski, le pari de la rédaction

Si le favori reste Wout Van Aert, grâce à sa palette des qualités très vaste, le polonais Michal Kwiatkowski nous a particulièrement impressionné ces derniers jours, notamment sur le Grand Tryptique Lombard. Ancien vainqueur de l’épreuve, il bénéficie d’une solide connaissance de cette classique et a prouvé sa très bonne forme cette semaine en prenant la 4e place de l’épreuve italienne, après avoir travaillé pour ses leaders dans le final. Il faudra donc le surveiller avec attention, et ne pas lui laisser trop de champ, faute de quoi ses rivaux pourraient bien faire une croix sur la victoire.

Co-écrit par Martin Duffaud et Guillaume Duvigneau

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

En haut