Essais

Santini winter kit

J’ai décidé de vous proposer cet essai un peu particulier car les tenues cyclistes adaptées aux conditions difficiles de l’hiver sont un élément clé dans la pratique du cyclisme, et qu’il est parfois difficile de se faire une idée de la qualité et des caractéristiques des différents modèles. C’est donc un kit hiver complet signé Santini que je passe à l’essai pour vous aujourd’hui, après plus de 1000km parcourus dans les conditions pas toujours idéales, pour rester poli, de ma Bretagne natale.

Difficile de trouver le cuissard d’hiver idéal pour un sprinteur, mais le style est au rendez-vous

Descriptif de l’équipement

Depuis plusieurs mois, j’emmène donc avec moi à l’entraînement ce kit Santini destiné avant tout aux conditions de pluie ou de relative fraîcheur. J’ai utilisé un cuissard long COMMAND, un sous-maillot LANA et une veste VEGA MULTI orange du plus bel effet, sans oublier une paire de gants SFERA que j’ai particulièrement apprécié ainsi que des chaussettes WOOL pour compléter l’ensemble. Vous pouvez retrouver dans la fiche technique en fin d’article les liens des différents produits testés si ces derniers vous intéressent. Il s’agit donc d’une tenue destinée aux sorties froides et pluvieuses, avec des températures allant de 5 à 15 degrés dans l’idéal pour tirer un maximum de bénéfices de cet équipement.

La qualité au rendez-vous

À peine sorti du carton, cet ensemble fait immédiatement son effet. Santini n’est pas le partenaire officiel de l’UCI et de son maillot arc en ciel pour rien, la qualité et la finition des différents vêtements est évidente au premier coup d’œil. Orange et noir, voilà une tenue très visible qui devient un allié important lorsque la luminosité diminue et que les jours raccourcissent, mais on est bien loin des maillots fluorescents sans autre fonction que la visibilité. Ici, le design d’ensemble est très travaillé, pour vous assurer un certain style une fois lancé dans vos sorties hivernales. Aucune surprise au niveau des tailles, tout tombe parfaitement. Le rendu est très agréable côté cuissard, et le sous maillot fait immédiatement grimper la température. Le textile est de qualité, il remplira parfaitement sa fonction une fois sur le vélo. La veste dispose de trois poches arrières et d’une pochette avec fermeture, très pratique pour ranger ses clés ou ses papiers. Un petit rabat en bas du dos permet également d’éviter d’être trop mouillé lorsque la pluie s’invite sur vos sorties, un petit détail qui a son importance. Les gants sont très agréables à porter, ils tiennent chaud sans pour autant bloquer vos mouvements, ce qui peut vite devenir désagréable sur des sorties longues. Aucun problème de ce côté, c’est une paire que j’ai adopté très rapidement et que j’utilise la majeure partie du temps.

L’équipement idéal pour les météo capricieuses

Cet ensemble assez polyvalent peut servir dans des conditions très variées. Des sorties à 5 degrés aux journées pluvieuses du mois de mars, vous pouvez l’utiliser durant une bonne partie de l’année, jusqu’au retour des beaux jours. Durant ce test, j’ai pu utiliser cette tenue dans des conditions assez variées, parfois même par grand froid (proche du 0 degré). À partir de 15 degrés, la tenue devient un peu plus difficile à porter, il faut rapidement se découvrir pour ne pas connaître de surchauffe une fois dans l’effort. Mais dans l’ensemble, du mois d’octobre au mois d’avril, c’est une tenue que l’on porte sans problème et qui peut vous accompagner dans presque n’importe quelles conditions, hormis peut-être les températures négatives qui nécessiteront quelques couches supplémentaires et des gants un peu plus adaptés. Au vu des tarifs proposés, on s’attend à une tenue bien pensée, bien dessinée et résistante, et là encore, aucune déception. La qualité est au rendez-vous, et la durabilité des produits est très bonne. Les gants offrent notamment une très bonne accroche et résiste plutôt bien à l’eau, sans pour autant être totalement imperméables. Petit détail, les bandes oranges sur le cuissard long ont tendance à s’éclaircir à force de lavages, malgré les précautions prises. Une teinte plus claire apparaît au fil du temps, ce qui peut surprendre sur un produit affiché à près de 170€. À l’usage, on se rend compte également qu’il vaut mieux éviter d’être trop large au niveau des cuisses pour profiter de cet ensemble, car un cuissard long peut vite gêner la circulation sanguine si vous êtes comme moi un sprinteur plutôt lourd. Mais du reste, aucun réel défaut ne peut être pointé du doigt, que ce soit pour les gants, le cuissard, la veste ou le sous-maillot. Tous sont très agréables à porter et garantissent un grand niveau de confort, tout en protégeant idéalement des conditions météo.

Mon avis

J’ai été séduit par cet ensemble Santini de grande qualité. Pour les tarifs affichés, la qualité est au rendez-vous, et seuls de petits détails peuvent ternir cette copie quasi parfaite rendue par le fabricant italien. Un kit idéal pour vous accompagner durant l’hiver, qui saura vous tenir chaud sans pour autant vous gêner lors de vos sorties les plus intenses. Un excellent équilibre qui procure des sensations très intéressantes, le tout avec une durabilité très intéressante qui vous évitera d’investir chaque année dans de nouveaux vêtements techniques. Les différents équipements testés sont bien sûr tous disponibles dans la prochaine collection 2021-2022 chez Santini.

J’ai aimé

  • La qualité et la finition, cohérente avec le prix
  • Le confort
  • La durabilité
  • La bonne protection contre les conditions météo

J’ai moins aimé

  • Les bandes sur le cuissard qui ont tendance à s’éclaircir au lavage
  • Le cuissard un peu serré pour les sprinteurs

Note

9/10

Fiche technique

Marque : Santini

Veste : Vega Multi (239€)

Sous-maillot : Lana (90€)

Cuissard long : Command (169€)

Gants : Sfera (49€)

Chaussettes : Wool (19€)

Santini winter kit
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top