Home Articles Uno-X, l’équipe à suivre en 2022 ?

Uno-X, l’équipe à suivre en 2022 ?

by Guillaume Duvigneau

La formation norvégienne, évoluant dans les pelotons depuis 2010, joue déjà un rôle important sur la scène européenne, affichant cette saison une belle montée en puissance qui en a fait l’une des équipes surveillées de la deuxième division mondiale. Danois et norvégiens s’y succèdent, et certains d’entre eux ont même gravi les échelons après être passés par l’équipe dirigée par Jens Haugland. C’est le cas notamment de Tobias Foss, vainqueur du Tour de l’Avenir et désormais membre du puissant collectif Jumbo Visma, mais aussi d’Andreas Leknessund, qui a rejoint la formation DSM après de très belles saisons chez les espoirs. Le jeune Markus Hoelgaard fera lui aussi le grand saut vers le World Tour l’an prochain en rejoignant la formation Trek Segafredo.

Tobias Foss lors d’un stage hivernal avec l’équipe Jumbo Visma, qu’il a rejoint en 2020

Mais la structure a de l’ambition pour les années à venir, et ne souhaite plus seulement être une équipe de formation dans laquelle viennent se servir les grosses écuries. Désormais, c’est le World Tour qui intéresse le collectif norvégien, et pour y parvenir, c’est un recrutement de qualité que s’offre la manager norvégien. Après avoir fait venir de la première division Kristoffer Halvorsen et Rasmus Tiller l’an passé, ce sont désormais Niklas Eg, Jonas Gregaard et Lasse Norman Hansen qui redescendent à l’échelon Pro Team pour rejoindre l’équipe. De très belles recrues, auxquelles il faut ajouter bien sûr celles de frères Johannessen qui ont écrasé le récent Tour de l’Avenir, transférés depuis l’équipe réserve. De quoi lutter face aux Total Énergies, Alpecin Fenix ou encore Arkea Samsic, qui dominent outrageusement la deuxième division, d’autant que le sens du travail collectif particulièrement aiguisé de l’équipe norvégienne lui permet souvent de briller au plus haut niveau.

Mais ce n’est pas tout. Car si la trajectoire semble désormais très claire dans le peloton masculin pour l’équipe Uno-X, c’est également côté féminin qu’il faudra suivre ce nom, puisque dès l’an prochain, la formation se dotera d’une équipe féminine. Et là encore, c’est du lourd côté mercato, puisque 9 noms ont déjà été annoncés depuis le 1er août.

Susanne Andersen, l’une des recrues phares de l’équipe féminine

Parmi ces noms, on retrouve notamment Hannah Barnes et Hannah Ludwig en provenance de la formation Canyon Sram Racing, qui affichent toutes deux de solides références au plus haut niveau. Il faudra également compter sur la norvégienne Susanne Andersen pour les sprints et les contre la montre, elle qui s’était imposé l’an passé lors des championnats d’Europe espoir sur l’épreuve chronométrée. La britannique Joscelin Lowden sera également de la partie après avoir quitté l’équipe Drops Le Col, et pourra apporter son expérience aux jeunes pousses déjà citées. Les norvégiennes Anne Dorthe Ysland, Mie Bjorndal Ottestad et Amalie Lutro compléteront l’effectif, ainsi que la danoise Rebecca Koerner et la finlandaise Anniina Ahtosalo. Un collectif qui pourrait bien faire des étincelles dès l’an prochain, s’inscrivant dans la même dynamique que l’équipe masculine.

You may also like

Leave a Comment