Home Articles FAYETTEVILLE, THÉÂTRE DES CHAMPIONNATS DU MONDE DE CYCLO CROSS 2022 !

FAYETTEVILLE, THÉÂTRE DES CHAMPIONNATS DU MONDE DE CYCLO CROSS 2022 !

by Benoît Gibon

À l’aube de ces championnats du monde de cyclocross 2022 qui se déroule à Fayetteville, et avec l’absence des deux virtuoses que sont Mathieu Van Der Poel (blessure au dos) et Wout Van Aert. Il est temps de faire un point sur les favoris. Wout Van Aert fait l’impasse pour se consacrer à la saison sur route avec son équipe Jumbo-Visma. Le niveau devient plus homogène chez les hommes mais aussi chez les femmes.  Parmi les favoris élites hommes ont peut citer : Eli Iserbyt, Thomas Pidcock, Toon Aerts, Lars Van Der Haar, Michael Vanthourehnout…. Du côté des femmes, les cartes sont aussi redistribués puisque Celyn Alvarado n’était pas au niveau cette saison. Sa meilleure place, une 2ème place au Urban Cross et au GP Sven Nys. Malgré tout on avait une dominatrice en la personne de Lucinda Brand, mais très challengée par Puck Pieters, Fem Van Empel, Shirin Van Anrooij, Marianne Vos qui cumule sept titres de championne du monde de cyclo-cross). Mais la grande favorite reste Lucinda Brand avec 15 victoires cette saison.

Après un « One Man Show » et sept victoires en cyclocross sur cette saison 2022, Van Aert fait l’impasse pour « être performant sur la route » selon s’est dire. Au contraire de Van Der Poel qui lui blessé, n’aurait pas pu y participer quoi qu’il en soit. Après un retour déjà décalé à cause de sa chute au Jeux Olympique il a de nouveau stopper sa saison pour des douleurs au dos qui se réveiller et qui l’empêcher d’être à la bagarre avec l’empereur d’Herentals. Ce n’est pas dans ces habitudes, zéro victoire pour lui en cyclocross sur cette saison. C’est vraie, qu’on pouvait s’en douter après un joli Tour de France 2021 dont il a remporté l’étape du Mur de Bretagne et porté le maillot jaune. Il connait une chute au pire moment au JO de VTT et ou la médaille d’or filera à un certain Thomas Pidcock, favoris ce dimanche.

Ce circuit de Fayetteville on le connaît, ou du moins Quinten Hermans le connait. Vainqueur en octobre de ce qui était la deuxième manche de coupe du monde. Sur un parcours rapide « un escalier avec 39 marches » et des passages à « 21% » par moment. Lucinda Brand, elle, était victorieuse chez les dames. Malheureusement pour le coureur d’Anvers, il a appris qu’il était positif au covid-19 après la course d’Hoogerheide. Il sera remplacée par Toon Vandenbosch. Une autre sélectionnée belge, la junior Xaydee Van Sinaey a aussi été contaminée et ne sera pas remplacée. Il ne pourra défendre ses chances ce week-end. En plus de cela il y a mis tout son cœur, pas présent au stage de son équipe sur route Intermarché Wanty-Groupe Gobert justement pour se préparer mentalement et physiquement à cette grande course. D’après son entraîneur il a « travaillé très dur », il a même fait des tests spécifiques. Il lui faudra un peu de temps pour tourner la page.

Si on regarde les grands favoris chez les hommes il y a bien le duo Iserbyt, deuxième en octobre dernier, et Pidcock. Le belge de 24 ans vainqueur à sept reprises d’une manche de la coupe du monde. Pour l’anglais d’Ineos Grenadier Thomas Pidcock c’était une saison moins complète que les présente mais la plus abouti avec trois victoires dont deux coupe du monde. Chez les Femmes, Marianne Vos à remporter la manche d’Hoogerheide devant Lucinda Brand ce qui lui vaut de partir avec le plein de confiance. Denise Betsema, malade et Annemarie Worst positif au covid font l’impasse sur ces mondiaux de Fayetteville femmes. On dira que ceux qui gagne la dernière course avant l’événement se loupe souvent, donc attention. Il faut parfois regarder vers la troisième ou quatrième place, ce sont des coureurs qui monte en pression. Donc attention à Pieters qui a une bonne vélocité, la jeune fouge de Van Empel, ou encore la très prometteuses Blanka Vas chez les femmes. Et chez les hommes Pidcock, Vanthourenhout, Aerts sont ceux qui ont peut-être caché leur jeux cette saison. En cas de victoire de Pidcock ce week-end il serai le premier anglais champion du monde en élite. Attention aussi à Toon Aert, souvent barré par Van Der Poel et Van Aert mais qui aura à cœur de créer la surprise ou encore le champion d’Europe Van Der Haar.

En tout cas, la pandémie aura joué un rôle essentiel dans la lutte au titre chez les hommes puisqu’un des favoris Quinten Hermans sera absent ce dimanche. Mais aussi Van der Poel et Van Aert, on pourrait se dire qu’il y aura moins de spectacle mais au contraire la course sera indécise. Chez les femmes aussi d’ailleurs, tout le monde voudra la peau de la néerlandaise.  Alors à vos paris mesdames et messieurs !

You may also like

Leave a Comment