Home Articles C’est terminé pour Kilian Frankiny

C’est terminé pour Kilian Frankiny

by Benoît Gibon

Le natif de Reckingen, ancien pensionnaire du Team Qhubeka NextHash, doit prendre sa retraite. En juin 2021, NextHash, une société de crypto-monnaie a été annoncée comme le nouveau sponsor de Qhubeka-Assos, dans le cadre d’un partenariat de cinq ans. Huit mois plus tard, NextHash semble en difficulté. Sans financement adéquat, l’équipe Qhubeka prévoit maintenant d’utiliser une garantie bancaire, c’est-à-dire une couverture qui couvre une partie de la perte finale afin de payer les salaires des coureurs au cours des trois derniers mois. Fin 2021, l’équipe apprenait qu’elle n’aurait pas sa licence world tour pour 2022.

Ses cadres, notamment Giacomo Nizzolo étaient assurés de retrouver une équipe grâce à ses performances, vainqueur notamment sur le Tour d’Italie 2021. Mais pour les hommes de l’ombre comme Nic Dlamini, Emil Vinjebo ou encore Kilian Frankiny, l’assurance d’avoir une équipe pour 2022 s’avérait compliqué. En 2011, le grimpeur, de 1m79, faisait sa première course : Le Tour du Pays de Vaud. Son début de carrière, en 2017, ne sera pas exceptionnel, il ne faut pas se voiler la face, lui qui n’a jamais eu un statut de leader comme le montrent ses résultats. C’est en 2015, chez BMC Racing Team, que sa carrière va évoluer.

SES RÉSULTATS

Avec une 9ème place sur la 5ème étape du Tour de Pays de Savoie notamment, Kilian Frankiny démontre ses qualités de grimpeur. C’est en 2016, en Italie, précisément sur le Tour de la Vallée d’Aoste qu’il va connaître ses premiers succès professionnels avec deux victoires d’étapes et le classement général. Kilian Frankiny participe à son premier grand tour en 2017 à l’occasion du Tour d’Espagne ou il participera à la victoire sur le contre-la-montre d’ouverture remporté par son équipe. Après avoir fait sa carrière chez BMC Racing Team, d’abord en tant que stagiaire, et professionnel, en 2019, il est transféré chez Groupama FDJ.

Il disait, à propos de son départ : « Je serai là notamment pour aider Thibaut Pinot »

Il rejoignait « le projet suisse » de Marc Madiot. Pour épauler au mieux Thibaut Pinot en montagne il a fait appel à Sébastien Reichenbach, Steve Morabito et donc Kilian Frankiny. De bon grimpeurs pour aider Pinot à gagner le Tour de France.

Chez Groupama FDJ, il sera l’équipier modèle. En 2019, il termine 7ème d’une étape du Tour de Pologne. Cette même année, il finira aussi 7ème meilleur jeune du Tour d’Espagne. En 2020, il signe malgré tout une 4ème et 5ème place sur le Tour d’Italie. Sa dernière saison au sein de Qhubeka NextHash ne sera pas la meilleure. Avec aucun top 10. Même si Kilian à été chercher des bonnes placettes durant sa carrière, c’était en échappée. Son niveau ne lui permettait pas de rivaliser avec les meilleurs. Après tout, ce n’est pas le seul dans ce rôle d’équipier. Mais le rôle de certain coureur évolue car ils font de très bon résultat, par exemple : Chris Froome, en 2012, était le coéquipier de Bradley Wiggins, mais il était même plus fort que lui.

SON FUTUR

C’est début 2022 que Kilian Frankiny, 28 ans, a décidé de mettre un terme à sa carrière. Aucune victoire chez les professionnels, il aura participé à 5 grands tours. Pour le moment, sa reconversion n’est pas connue.

You may also like

Leave a Comment