Home Articles Du Dressage au Cyclisme, du Cyclisme au pavés

Du Dressage au Cyclisme, du Cyclisme au pavés

by Benoît Gibon
Crédit: Getty Images
CRÉDIT PHOTO : Gregory Van Gansen/Bettiniphoto 2021 Kasper Asgreen lors de sa victoire sur l’E3 Saxo Bank en 2021

LE DRESSAGE COMME ÉCLOSION

Bien avant le vélo, Kasper Asgreen chevauchait un autre type de monture, moins mécanique et plus animale. Il pratiqué le dressage, lorsqu’il était enfant. Une pratique de l’équitation dont il a gardé quelques beaux restes.

SES DÉBUTS 2022

Le week-end d’ouverture sur l’Omloop Het Nieuwsblad (76ème) et Kuurne-Bruxelles-Kuurne (84ème) ne sait pas dérouler comme prévu. Lui qui a connue plusieurs crevaisons et incidents mécanique le samedi ce qui lui coûté des efforts inutiles et en trop avant même que la bagarre avait commencé. Le dimanche, sur l’Omloop Het Nieuswblad sa course c’est mieux passé sans être exceptionnel. À charge de revanche donc, pour le danois de Quick- Step Alpha Vynil.

SES CONQUÊTES

Vainqueur de l’E3 Saxo Bank Classic, anciennement Harelbeke et du Tour des Flandres, Kasper Asgreen a confirmé qu’il fallait compter sur lui cette année aussi pour remporter Paris Roubaix. On le sait, son équipe Quick-Step Alpha Vynil n’est pas la moins expérimentée dans ce domaine, c’est même la plus forte. Après les passages de Nick Nuyens, Johan Museeuw, ou encore Tom Boonen les classiques pavés sont l’ADN de cette équipe. En 2019, Kasper Asgreen avait déjà terminé 2ème du Tour des Flandres en battant Alexander Kristoff ou encore Mathieu Van der Poel. Son niveau sur les pavés a vraiment pris du galon en 2020 et sa victoire sur Kuurne-Bruxelles-Kuurne.

C’est vrai qu’avec son 1m92, le danois étrille ses adversaires en mode rouleau compresseur surle plat. Ce n’est pas pour rien que le double champion du monde Julian Alaphilippe se dépouille pour ce dernier sur des courses pavés. En 2021, ses victoires sur l’E3 Saxo Bank et le Tour des Flandres le place dans une nouvelle caste de coureurs pouvant remporter Paris-Roubaix.

CRÉDIT PHOTO : Tim de Waele / Getty Image Le danois victorieux devant Mathieu Van Der Poel au terme d’un final palpitant

SA FORCE, SON ÉQUIPE

L’homme de Kolding, est dans l’équipe la plus costaud sur les pavés. La force de Quick-Step Alpha Vynil c’est le collectif. Kasper Asgreen est une lame de couteaux parmi tant d’autres : Yves Lampaert, Florian Sénéchal, Davide Ballerini, ou encore Zdenek Stybar peuvent aussi gagner des courses pavés. Les victoires de chacun d’entre eux se construisent aux termes d’un jeux de regards insoutenables pour leurs adversaires qui se retrouvent avec 2 ou 3 homme du wolfpack dans le final d’une course et qui sont obligés de rouler, c’est bien connu, les loups chassent en meute !

Mais quand même, les Wout Wan Aert, Mathieu Van Der Poel, ou encore Thomas Pidcock sont assez fort pour anticiper les attaques. Kasper Asgreen est pour moi le coureur le plus fort dans ce collectif intraitable. Gros rouleur, résistant, et rapide au sprint, en démontre son sprint sur le Tour des Flandres en 2020. Le bémol pour cette saison 2022 pour l’équipe de Kasper Asgreen s’est peut-être l’absence de Tim Declercq, le tracteur, le coéquipier modèle qui roule pendant 200km, qui souffre d’un problème cardiaque et qui va offrir aux adversaires l’occasion d’attaquer de plus loin.

PROGRAMME DE COURSE

Kasper Asgreen va maintenant fouler les pavés de l’E3 Saxo-Bank vendredi 25 mars avant le week-end ou il participera à Gent-Wevelgem le 27 mars avec comme point d’orgue, le Tour des Flandres le 3 avril prochain. Après les classiques belges, il fera l’Amstel, Paris-Roubaix et normalement le Tour de France qui partira de chez lui au Danemark le 1er juillet.

You may also like

Leave a Comment