Home Articles « J’avais envie de courir à l’étranger » Que peut espérer Christophe Laporte chez Jumbo-Visma en 2022 ?

« J’avais envie de courir à l’étranger » Que peut espérer Christophe Laporte chez Jumbo-Visma en 2022 ?

by Benoît Gibon
MATHIEU WARNIER

SON TRANSFERT

Depuis le début d’année 2022, Christophe Laporte s’est engagé chez Jumbo Visma, l’équipe dirigée par Richard Plugge. S’il va retrouver dans cette équipe de plus gros moyens que chez Cofidis. Que peut-il espérer de ses ambitions personnelles Lorsque les rumeurs sont apparues, personne n’y croyait, même le concerné Christophe Laporte essayé de calmer les pourparlers.

Il ne voulait pas crier victoire trop vite, mais le 23 août 2021, c’était officiel. Il signait dans l’équipe qui a le plus gros budget du cyclisme avec Ineos-Grenadier (25 millions €). Le français entame sa carrière en 2012 à la Pomme Marseille, puis, de 2014 à 2021 chez Cofidis. Il va remporter 21 victoires chez Cofidis. En signant chez Jumbo-Visma, il se donne les moyens de réussir puisqu’il va retrouver un certain Wout Van Aert. Spécialiste des classiques flandriennes. D’ailleurs à ce sujet il disait :

« Mon objectif principal de la prochaine saison, ce seront les classiques flandriennes, qui sont des courses que j’aime beaucoup. « 

Au sujet du choix qu’il a fait, le coureur originaire de la Seyne-sur-Mer évoqué le fait que dans cette équipe tout est pensé pour rouler deux fois plus vite. Pourquoi le projet m’a plus ? C’est l’une des meilleures équipes au monde. » (NDLR : avec UAE, INEOS, et Quick-Step). Ils sont à la pointe sur le matériel, sur la recherche sportive et la nutrition.

SES AMBITIONS

Pour ce qui de ses ambitions, c’est prendre du plaisir et continuer à faire ce qu’il aime. Christophe Laporte c’est un coureur qui mériterait un plus gros palmarès. Il lui manque une victoire World Tour. Il était passé tout proche sur le Tour de France 2018, battue par Arnaud Demare sur la 18ème étape. Et puis en 2021, battue par Matej Mohoric sur la 19ème étape, il était sortie en contre mais trop tard pour rattraper le coureur slovène. L’atterrissage chez Jumbo-Visma va lui permettre de courir avec les meilleurs coureurs du monde comme Primoz Roglic ou Wout Van Aert.

Des opportunités pour lui donc. Attention quand même à ne pas être caché par le champion de Belgique. Mais comme le coureur l’a dit,, c’est en côtoyant les meilleurs qu’on devient meilleur. Une réponse pleine d’envie pour le coureur varois qui va être une pièce importante du puzzle pour les courses pavées. Surtout que Wout Van Aert ne pourra pas faire toutes les courses, de quoi placer Christophe Laporte en chef de file d’une des meilleures équipes au monde. Tout est mis en place pour qu’il s’épanouisse chez Jumbo-Visma, tout est pensé, travaillé, customisé, des équipements en passant au staff pour que Christophe Laporte puisse enfin lever les bras en World Tour.

SES OBJECTIFS

Christophe Laporte signe un début de saison 2022 remarquable. Une rentrée tardive, mais payante. Il termine 8ᵉ de Kuurne-Bruxelle-Kuurne le 27 février dernier en étant repris dans les 50 derniers mètre. Ensuite. Il participe à Paris-Nice et décroche sa première victoire en WorldTour sur la 1ʳᵉ étape devant ses deux coéquipiers Wout Van Aert et Primoz Roglic, un triplé qui se conclura par une victoire finale à Nice pour le slovène. Â Milan San Remo, le français termine 22ᵉ en coéquipier modèle pour Wout Van Aert, certe la même place que l’année précédente, mais avec beaucoup plus d’assurance. Le week-end dernier,, il a participé à l’E3 Saxo Bank et à Gend Wevelgem. Christophe Laporte signe deux 2ᵉ place le vendredi et le dimanche. Lors de Gent Wevelgem, il s’extirpe avec trois concurrents à une vingtaine kilomètre de l’arrivée (Stuyven, Van Gestel et Girmay). L’arrivée se conclut au sprint par la victoire de l’africain Biniam Girmay Hailu. Christophe Laporte termine deuxième et avouera que :

« Je me sentais capable de l’emporter. Un sprint à quatre, ce n’est pas évident à gérer, c’était risqué. Je me suis retrouvé en tête à la flamme rouge et personne ne voulait passer. J’avais peut-être un peu la pancarte à cause de l’E3 vendredi. Ce n’est pas la meilleure situation, on contrôle mieux quand on est derrière « .

En effet, il a été surpris par le coureur d’Intermarché qui a lancé, loin, à 250 m de l’arrivée avec un vent de face. Ce dimanche, le varois va participer au Tour des Flandres. Il aura de grandes ambitions puisqu’à l’heure ou cet article va apparaître la présence de Wout Van Aert sur le Ronde n’est pas assurée. Dans la journée, Grischa Niermann à dit :

 » C’est une possibilité que Wout ne soit pas au départ, a expliqué l’Allemand. Ce serait un terrible revers pour nous, c’est certain, et on devrait revoir nos plans. Il nous reste deux leaders qui sont en grande forme, Christophe Laporte et Tiesj Benoot. Notre stratégie devra être différente, mais cela perturbera aussi celle des autres équipes. « 

LE TOUR DES FLANDRES

 l’aube d’une 160ᵉ édition plus que désiré, Christophe Laporte sera le leader de substitution en cas de forfait du belge. 11ᵉ l’année dernière avec une crevaison à 100 km de l’arrivée, une armada juste pour lui, un staff au petit oignon, et surtout une grosse forme physique. Tous ces signaux ont de quoi rendre les Français fan de cyclisme aux aguets pour trouver un successeur à Jacky Durand, vainqueur en 1992.

Pour résumer, tactiquement, son placement est optimisé au sein de son équipe Jumbo-Visma qui risque de compter particulièrement sur ses talents dimanche. Il ne lui reste qu’une case à cocher : celle de l’efficacité et de la régularité. En bref, une victoire à Audenarde ce week-end, ou à Roubaix deux semaines plus tard, donnerait à sa mue des allures non seulement innatendue mais surtout mémorable.

You may also like

Leave a Comment