Home Hors catégorie Interview ,Johannes Kulset « Chez UNOX, je peux développer mes potentiels pour jouer les classements généraux »

Interview ,Johannes Kulset « Chez UNOX, je peux développer mes potentiels pour jouer les classements généraux »

by Aboubacar Soumare

Fraichement engagé avec la structure pro UNOX, Johannes Kulset est parmi les coureurs à suivre de très près dans le rang des Juniors. Auteur d’une saison époustouflante , il a accepté partager avec nous sa vision du cyclisme et ses objectifs sur le long terme à quelques jours des championnats nationaux .

1) Salut Johannes .. Peux tu te présenter à nos lecteurs?

Salut, je m’appelle Johannes Kulset. J’ai 18 ans, et roule pour le club local de Ringerike SK et l’équipe nationale norvégienne.

2) C’est ta troisième année en junior , dis nous qu’est ce qui t’a poussé à t’intéresser au cyclisme ? Hésitais tu avec d’autres sports particulièrement les sports nordiques?

Oui et non. Quand j’étais plus jeune, j’ai participé à des compétitions de bandy, de ski nordique, de football et de cyclisme. Jusqu’à l’âge de 15 ans, mon plus grand rêve était de devenir un joueur de football et de jouer pour le FC Barcelone. L’aspect social du sport a toujours été important pour moi. J’ai toujours aimé l’ambiance de la garde-robe avec les garçons avant et après les matchs de Bandy et de Football. En même temps, ma famille a toujours été ma plus grande inspiration, donc le cyclisme m’a probablement toujours été destiné. J’ai réellement commencé à m’entrainer en tant que cycliste lors du début de la pandémie du Covid (Mars de 2020) et depuis lors je suis convaincu dans ce que je veux véritablement.

Johannes lors de sa dernière course le LVM Saarland Trofeo

3) A quelle catégorie de coureurs penses tu appartenir ? Où aimerais tu beaucoup plus t’améliorer?

Je suis un grimpeur avec une belle résistance et je m’en sors aussi bien dans les efforts longs que ceux courts. Je veux vraiment améliorer mon sprint, afin de pouvoir obtenir de bons résultats en petits groupes, et pas seulement en solo. Aussi, je veux m’améliorer sur le contre la montre. Je suis un petit gabarit, mais Remco(Evenepoel) montre qu’il est possible d’être à la fois petit et capable d’être l’un des plus grands pilotes de l’effort individuel au monde. Et mon coéquipier Jorgen Nordhagen est l’un des meilleurs coureurs de contre la montre du peloton junior. En définitive c’est une qualité que je veux vraiment développer pour être un coureur complet sur les classements généraux dans le futur.

4) Comment juges tu ta première partie saison?

Mon début de saison a été formidable. Je reviens d’une saison l’année dernière où j’ai eu la chance de faire partie de la meilleure équipe junior norvégienne de tous les temps avec Per Hagenes et Stian Fredheim comme principaux leaders. Cette année a commencé avec un peu de malchance pour nous. Dans les classiques belges Nokere Koerse et Gand Wevelgem notre sprinteur Oliver Aukland et moi avions chuté à 3 km du but à Nokere et 150 m à Gand, donc aucun résultat là-bas. Après cela, notre équipe a été constante et incroyable. Nous avons couru quatre courses par étapes de la Coupe des Nations. Et j’ai été sur le podium du GC dans chacun d’eux. Notre équipe a pris le contrôle de toutes les courses difficiles pour mettre Jorgen(Nordhagen) et moi dans de bonnes conditions pour les moments capitaux , donc nous n’avons pas été les seuls dans la bonne mise en place de ces artifices. Nous sommes une équipe, et je suis vraiment reconnaissant de faire partie du groupe que nous avons formé cette année!

5) Comment un club comme Ringerike SK vous soutient-il ?

Ringerike fait toujours de son mieux pour les coureurs du Club en payant des frais de course et en organisant l’accommodation et les voyages les week-ends de course. Ringerike est aussi « l’équipe principale » de mon école. Donc, beaucoup de mes amis roulent aussi pour Ringerike, et c’est toujours génial de rivaliser avec vos amis lors de courses!

6) Tu as un contrat sur le long terme avec la team UNOX effectif à partir de la saison 2023.Comment aimerais tu y évoluer ?

En 2023, je courrai principalement avec l’équipe devo et je ferai des courses comme le Baby giro, le Giro Valle d’aosta et la Ronde de L’Isard. Là, je peux développer mes compétences dans les classements généraux et, espérons-le, apprendre beaucoup en courant pour des victoires et des podiums avec l’équipe! En 2024, le plan est de passer pro et de courir avec l’équipe pro. Mais ce sera quand même l’occasion de courir des courses U23 comme la première année. Dans cette structure, ils prennent soin les uns des autres, et ils ont des dispositions qui permettent aux coureurs de se développer à leur propre rythme, avec peu de stress. C’est un équipe qui voit sur le long terme .

7) Tu seras donc le quatrième frère Kulset à rejoindre la structure. Comment apprends tu de tes aînés? Et ton père semble être un grand soutien pour vous. Est-il comme un entraîneur pour toi ?

J’ai vu mes frères faire du sport toute ma vie, et j’ai toujours voulu faire la même chose qu’eux. Ils ont eu la gentillesse de me laisser m’entraîner avec eux depuis que j’étais à la maternelle, alors j’ai beaucoup appris d’eux juste en les regardant. Et aussi nous parlons beaucoup ensemble des entrainements. C’est génial pour moi, car ils ont beaucoup d’expériences et ont vécu beaucoup plus que moi jusqu’à présent. Je ne dirais pas que mon père est un entraîneur, mais il est définitivement un grand soutien pour moi. Il est probablement mon meilleur ami et celui qui me connaît le mieux, donc il ressemble plus à un entraîneur mental peut-être?

8) Quels sont tes grands objectifs pour la fin de saison ? aimerais tu assister aux mondiaux de Weelong?

J’adorerais participer aux championnats du monde . Et ce serait bien sûr un grand objectif, mais je ne veux pas avoir à me concentrer sur une course en particulier, car beaucoup de choses peuvent se passer lors d’une course. Et il y a beaucoup d’autres épreuves hormis les mondiaux , ce serait cool d’obtenir d’excellents résultats !

9) Quelle course rêves tu de gagner en tant que professionnel ?

Le Tour de France

10)Étudies tu parallèlement avec la pratique du cyclisme ?

Oui. J’étudie à l’école norvégienne des sports d’élite. Et il me reste un an là-bas.

You may also like

Leave a Comment