Home Articles Top 10 des moments de l’année, 3e place : Mathieu van der Poel champion du monde !

Top 10 des moments de l’année, 3e place : Mathieu van der Poel champion du monde !

by Maxime Seveno

Le 6 août 2023, Mathieu van der Poel réalise le plus grand exploit sur route en carrière en devenant champion du monde, après une course complètement folle. La performance exceptionnelle du Néerlandais s’est classée 3ème de notre classement des moments les plus marquants de l’année 2023, avec 98 points au total.

Prologue : le coup dur de 2022

En septembre 2022, Mathieu van der Poel était l’un des principaux favoris des championnats du monde sur route à Wollongang, en Australie. Néanmoins, le destin va importuner le petit fils de Raymond Poulidor. La nuit précédant la course ligne, il est interpellé par la police et passa quelques heures en détention provisoire pour des faits de violence reprochés sur des adolescentes qui le harcelaient dans sa chambre d’hôtel (il a été condamné à une amende de 1500 dollars australien, puis relaxé deux mois plus tard).

Un évènement rocambolesque qui réduit en cendres son rêve de porter le maillot arc-en-ciel cette année-là. Il s’agit d’un gros coup dur pour MVDP, qui néanmoins en ressortira plus fort de cette épreuve et fera une année 2023 historique.

« Je volais »

En 2023, Mathieu van der Poel a passé un nouveau cap cette année. Durant le printemps, le Néerlandais remporte Milan-San Remo et Paris-Roubaix, tout en terminant deuxième d’un Tour des Flandres dominé par Tadej Pogacar. À la veille des championnats du monde à Glasgow, il est l’un des grands favoris, d’autant plus que le parcours lui correspond parfaitement.

En effet, le circuit final autour de la ville de Glasgow est une succession de montées très courtes de 100 à 200 mètres et de virages difficiles à gérer. Bref, un parcours parfait pour le cyclocrossman puissant et agile qu’il est.

Ces championnats du monde à Glasgow furent l’une des courses les plus folles et les plus dures de ces dernières années. Dans ce parcours citadin, l’intensité de cette course est folle. À près de 100 kilomètres de l’arrivée, le peloton où figurent les favoris ne compte plus qu’une trentaine de coureurs. Sur les 195 participants de la 90ème édition des championnats du monde, seuls 51 coureurs parvinrent à franchir la ligne d’arrivée.

Mondiaux de cyclisme : Revivez la victoire de Van der Poel devant Van Aert  et Pogacar
Rien ne pouvait arrêter MVDP à Glasgow / Pauline Ballet

Sur cette course, Mathieu van der Poel n’attend pas une seconde et lance les hostilités très tôt, à 91 et 73 kilomètres de l’arrivée. Sur la deuxième attaque, seul son rival de toujours Wout van Aert parvient à venir directement dans sa roue. Après ces deux attaques, il adopte une attitude passive et suiveur pour laisser ses adversaires s’épuiser au fil des kilomètres et enfin attaquer le moment venu.

À 41 kilomètres de l’arrivée, se forme un quatuor de poursuivants composé de Wout van Aert, Tadej Pogacar, Mads Pedersen et enfin MVDP, en chasse derrière l’Italien Alberto Bettiol. À 22 kilomètres de l’arrivée, dans la côte de George St, le quintuple champion du monde de cyclo-cross place une accélération foudroyante qui laissa sur place le trio Van Aert-Pogacar-Pedersen et en même temps Bettiol qui était en tête depuis une trentaine de kilomètres.

Après son attaque décisive, il creuse rapidement l’écart sur ses adversaires, et voit son rêve se rapprocher de plus en plus.

Il était en état de grâce ce jour-là :

Mon attaque ? Je savais que c’était le moment le plus dur de la course où il fallait la tenter, je me sentais très fort jusqu’à la fin, j’ai poussé les autres à la limite, j’ai vite creusé le trou, je volais.

Mathieu van der Poel, durant l »interview d’après-course

Même une chute ne l’arrête pas

Même une chute n’empêcha pas Mathieu van der Poel de devenir champion du monde / UCI

Un état de grâce qui va s’estomper à 16 kilomètres de l’arrivée. Sur un virage en épingle, Mathieu van der Poel tombe au sol. Une chute qui lui causa des contusions dans sa jambe droite, et il dut même enlever le boa de sa chaussure droite qui ne tenait plus en place.

Heureusement, cet évènement n’eut pas de conséquences négatives pour le Néerlandais, qui continue de creuser l’écart et se dirigevers le titre mondial. Après 6 heures, 7 minutes et 27 secondes de course, Mathieu van der Poel s’impose avec 1 minute et 38 secondes d’avance sur Wout van Aert et 1 minute et 45 secondes sur Tadej Pogacar.

À 28 ans, le Néerlandais réalise le plus grand exploit de sa carrière sur route, et confirme qu’il est l’un des plus grands coureurs de classique du XXIème Siècle.

You may also like

Leave a Comment