Home Interviews Amaury Capiot : « L’équipe m’a donné la confiance dont j’avais besoin »

Amaury Capiot : « L’équipe m’a donné la confiance dont j’avais besoin »

by Guillaume Duvigneau

Vainqueur en début de saison du GP La Marseillaise devant Mads Pedersen, Amaury Capiot a goûté pour la première fois aux joies d’une victoire professionnelle à 28 ans. Le belge de la formation Arkea Samsic est revenu avec nous sur ses objectifs pour la saison à venir au cours d’une interview exclusive, entre deux étapes du Tour d’Oman.

Tu as débuté ta saison de la meilleure des manières, en prenant la deuxième place à Valence (Clàssica Comunitat Valenciana 1969, ndlr), avant de décrocher ton premier succès professionnel une semaine plus tard au GP La Marseillaise. Es-tu surpris par ces premiers résultats ?

Nous avons travaillé dur cet hiver pour débuter la saison en très bonne condition, j’ai remarqué que mes niveaux de puissance étaient légèrement supérieurs à ceux des années précédentes. Malgré tout, commencer la saison avec une deuxième place et une victoire était une petite surprise.

Tu participes actuellement au Tour d’Oman, où tu es déjà parvenu à te glisser dans le top 5 de deux étapes. Tu as presque réalisé sur tes quatre premiers jours de course de meilleurs résultats que sur ta saison 2021 en intégralité. Qu’est-ce qui a changé par rapport à l’an passé ?

Rien n’a changé en réalité, l’équipe m’a donné la confiance dont j’avais besoin et après ma victoire à Marseille j’ai pu trouver cette confiance en moi.

Après le Tour d’Oman, tu es attendu au départ de deux classiques belges (Omloop Het Nieuwsblad et Kuurne Bruxelles Kuurne, ndlr), avant de revenir en France pour Paris Nice. Quels sont tes objectifs pour ces prochaines épreuves ?

Le Circuit Het Nieuwsblad est l’une de mes épreuves favorites au cours de la saison, pour le moment les choses ne sont pas idéales ici en Oman avec la chaleur, mais ce sera mieux en Belgique. Si le scénario est le même que l’an passé alors je me battrais pour la victoire, mais je pense que cette année sera différente, en fonction de la météo et surtout du vent.

Tu as confié après ta victoire à Marseille que c’était une bonne chose pour l’équipe d’être capable de gagner avec d’autres coureurs que les leaders désignés. Mais avec de tels résultats, tu pourrais toi-même t’imaginer leader assez rapidement, quel est ton sentiment à ce sujet ?

Peut-être leader sur de plus petites épreuves, c’est possible, mais ce qui est sûr c’est que nous avons trois coureurs solides chez Arkea Samsic avec Nairo, Warren et Nacer.

À la fin de la saison, il est prévu que tu prennes part à ton premier grand tour en Espagne, aux côtés de Nairo Quintana et Benjamin Declercq notamment, ainsi que d’autres coéquipiers dont les noms seront dévoilés un peu plus tard dans la saison. Es-tu motivé par cette opportunité, et quel sera ton état d’esprit au départ d’un tel événement ?

Pour le moment rien n’est encore certain mais les chances que je sois au départ sont élevées. Je suis impatient de découvrir les grands tours, à titre personnel je verrais jour après jour si des opportunités se présentent où si je dois travailler pour un leader.

Tu évolues toute l’année aux côtés de coureurs comme Nairo, Warren ou Nacer, qui ont tous des références très solides. Mais il y a également quelques jeunes coureurs talentueux chez Arkea Samsic, quel est celui qui t’as le plus impressionné jusqu’à présent, et pourquoi ?

Pour le moment il y a deux gars qui ont très bien marché, Mathis Louvel et Kévin Vauquelin. Ils ont tous les deux un gros moteur, Mathis a un bon finish donc il peut sprinter dans de petits groupes. Kévin peut quant à lui attaquer dans le final et défendre un petit avantage jusqu’à la ligne.

Un grand merci à Amaury pour sa disponibilité, on lui souhaite le meilleur pour ses prochains objectifs !

You may also like

Leave a Comment