Articles

L’équipe CCC en danger

Chris Auld

La formation CCC pourrait être l’une des plus durement touchées par la crise économique liée au Covid-19. En effet, la formation polonaise, repreneuse de l’équipe BMC fin 2018, affichait de belles ambitions pour 2020 grâce aux signatures de Matteo Trentin, Ilnur Zakarin ou Fausto Masnada. Mais cette dynamique a été stoppée net par le confinement, qui pourrait avoir des répercussions importantes sur la santé financière su sponsor titre, CCC, vendeur de sacs et de chaussures. Une perte de 75 millions d’euros aurait déjà été enregistrée au premier trimestre 2020 par rapport au premier trimestre 2019 et, si le soutien de plusieurs banques pourrait permettre à l’entreprise de limiter la casse, le programme de sponsoring sportif pourrait tout simplement s’arrêter. La manager de l’équipe Jim Ochowicz a annoncé avoir mis en suspens les contrats des membres du staff et réduit les salaires des coureurs pour l’année en cours, mais une disparition du sponsor majeur de l’équipe pourrait avoir un impact très important sur la structure, et signer l’arrêt de cette équipe. La recherche de nouveaux sponsors s’annonce ardue en ces temps difficiles, même si les choses ne sont pas encore très claires concernant l’avenir de l’équipe. Rappelons que la formation CCC compte également une équipe féminine, emmenée par la néerlandaise Marianne Vos entre autres, ainsi qu’une équipe continentale.

D’autres formations menacées ?

La question se pose également pour d’autres formations du World Tour. L’équipe EF par exemple ne cache pas son inquiétude sur son avenir, si le Tour de France ne pouvait se tenir aux dates prévues. De nombreuses autres formations, à l’image de l’équipe Mitchelton Scott, pourraient également connaître des difficultés importantes. Du côté de la formation Deceuninck Quick Step en revanche, l’ambiance semble plutôt positive suite à l’annonce du maintient du sponsoring par Deceuninck pour les 3 années prévues initialement. Une stabilité que ne peuvent malheureusement pas s’offrir une grande partie des équipes du peloton, à commencer par les équipes féminines, dont l’avenir semble de plus en plus incertain

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

En haut