Essais

Poc Ventral Air Spin NFC

La marque suédoise Poc, spécialisée dans les casques et lunettes de cyclisme, nous a proposé à l’essai l’un de ses modèles phares, le casque Ventral Air Spin NFC. Nous l’avons donc testé pendant près de 2 mois, pour nous faire une idée très précise de ses caractéristiques et de ses points forts.

Présentation

Le modèle que nous avons pu tester, le Ventral Air Spin, s’adresse aux coureurs qui recherchent un casque à la fois léger, aéré et performant. Produit par Poc, équipementier notamment de la formation EF Education First, il propose un bon compromis et s’adapte à tous les profils, avec bien sûr un très bon niveau de protection. La mention NFC, comme vous pouvez vous en douter, indique la connectivité du modèle avec les smartphones, via une application destinée à agir rapidement en cas d’urgence. Nous aurons l’occasion d’en reparler. Sans plus attendre, voici le résultat de notre test.

Style, confort, légèreté, et bien sûr une excellente finition

Légèreté et ventilation

L’une des caractéristiques principales de ce modèle est sans doute son excellente ventilation. Les fortes chaleurs de ces dernières semaines (et oui, il arrive qu’il fasse chaud en Bretagne), nous ont rapidement montré l’intérêt de ce type de matériel. Dès les premières chaleurs, on sent tout de suite que le casque ventile parfaitement, pour un refroidissement optimal du crâne même lorsque l’effort devient très intense. Un point important qui donne la sensation de ne rien porter, car en plus de ses aérations très bien pensées, il est également très léger. Il entoure parfaitement le crâne et vient se poser en douceur, sans éprouver le moindre inconfort. On ne le sent donc que très peu à l’usage, ce qui est tout de même très agréable, il faut bien le reconnaître. Il s’agit là de son plus gros point fort, c’est donc un casque qui s’adapte parfaitement à la température, même dans sa couleur noire, et qui procure une sensation de légèreté appréciable.

Des aérations larges et bien pensées, la marque de fabrique de ce Ventral Air Spin

Prise au vent

Il ne s’agit ici que d’un avis subjectif, mais pour un casque plutôt ventilé, qui correspond bien à un effort de grimpeur par exemple, il répond plutôt bien face au vent, bien qu’il ne s’agisse pas de sa vocation principale. Une belle réflexion autour des formes de ce modèle qui lui permettent d’évoluer dans des conditions très variées sans perturber son porteur. Pour tout vous dire on a même réalisé des contre la montre avec, signant sans problème des chronos très intéressants, et sans vraiment sentir de gêne au niveau du casque. Un point plutôt réussi pour ce Ventral Air Spin, que nous n’attendions pas vraiment sur ce terrain.

Réglages

Côté réglages, la petite molette située à l’arrière permet de régler le serrage autour du crâne, un dispositif tout à fait classique qui remplit parfaitement son rôle. Là encore, on sent que le modèle a été étudié en détail pour offrir une utilisation très large, et s’adapter à des morphologies très variées. Petit bémol, il n’est pas simple à première vue de régler la longueur de la languette de fixation du casque, sur laquelle on dispose de peu de marge et qui est assez difficile à faire glisser. Néanmoins, le maintien reste très bon, et à l’usage, c’est encore une fois un accessoire qui saura se faire oublier. Autre petit détail, les ouvertures sont également pensées pour accueillir les lunettes, et de petites accroches sur les côtés viennent renforcer la tenue de ces derniers sur le casque, un point non négligeable par temps de pluie ou tout simplement lorsque l’on souhaite enlever momentanément ses lunettes sans craindre de les voir atterrir sur le bitume.

La connectivité, un détail très utile

On se demandait bien de quelle façon l’électronique allait pouvoir arriver dans un accessoire aussi simple qu’un casque. La réponse est vite arrivée, puisque ce Ventral Air Spin NFC dispose d’une puce électronique intégrée, aux fonctionnalités surprenantes. En effet, dans un soucis de sécurité et de rapidité lors des premiers secours, elle permet de donner au secouriste de précieuses informations sur le porteur du casque, dans le cas d’un malaise par exemple. Pour cela, il suffit de télécharger une petite application smartphone (twICEme), sur laquelle on va venir créer son profile. De nombreuses informations sont alors renseignées, telles que les numéros des proches à joindre en cas de problème ou les problèmes de santé et pathologies du coureur. On vient ensuite enregistrer ce profil dans la puce intégrée au casque en activant la fonctionnalité NFC du smartphone et en rapprochant les deux appareils. Vos amis cyclistes peuvent alors télécharger l’application et, en cas d’urgence, lire les données de votre profil pour les communiquer rapidement aux secours. Un gain de temps très utile qui peut améliorer la prise en charge par les secours et qui pourrait permettre de sauver des vies. À cela s’ajoute une puce Recco, qui permet aux secours de vous localiser rapidement, une fois encore pour gagner en efficacité lors d’une éventuelle prise en charge. Une fonctionnalité très utile donc, qui devrait se démocratiser dans les années à venir.

L’application twICEme, un des points forts du Ventral Air Spin

Notre avis

Pour résumer, ce casque offre une belle polyvalence et s’adapte à toutes les morphologies. Très léger, mais aussi très aéré, il saura satisfaire les coureurs exigeants, tout comme les cyclistes en quête de confort. Il s’agit également d’un modèle très sécurisant, disposant de la fonctionnalité NFC, une très belle découverte que l’on recommande à tous nos amis cyclistes. De quoi rassurer ses proches et réagir rapidement en cas d’urgence, un casque qui répond donc largement aux attentes. Le design est soigné, la finition est propre, et honnêtement, les aspects négatifs se font rares. Seul son léger manque d’aérodynamisme pourrait lui porter préjudice, bien qu’il ne soit pas vraiment destiné à cet usage. C’est donc un excellent modèle dans l’ensemble, qui propose un rapport qualité prix intéressant et des caractéristiques plutôt haut de gamme.

On a aimé :

– La légèreté

– La ventilation très réussie et intelligente

– L’adaptation à toutes les morphologies

– La fonction NFC, très utile et sécurisante

– Les ouvertures prévues pour tenir les lunettes

On a moins aimé :

– Les réglages, peut-être un petit peu durs

– Le relatif manque d’aérodynamisme, pas forcément attendu sur ce type de modèles cependant

Note

8/10

Fiche technique

Marque : Poc sports

Modèle : Ventral Air Spin NFC

Prix : 270 €

Connectivité : NFC / Recco

1 commentaire

1 commentaire

  1. Pingback: Poc Aim Black – Cycling Times

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

En haut