Home Articles Qui est Bas Tietema, le youtubeur cycliste de la Bingoal ?

Qui est Bas Tietema, le youtubeur cycliste de la Bingoal ?

by François-Xavier Roux

Bas Tietema revient au sein du peloton professionnel. Le 1er février 2022, la star du YouTube cycliste a signé un contrat avec Bingoal-Pauwels Sauces WB. Après une carrière à l’arrêt pendant près de deux ans à cause d’importantes allergies, le Néerlandais de 27 ans revient avec toujours plus d’ambition.

Une arrivée tardive dans le monde du vélo

Fervent pratiquant du football à ses débuts, Bas Tietema se blesse en 2010 et se retrouve dans l’obligation de quitter les terrains. Mordu de sport, il cherche une alternative et se tourne vers le cyclisme. Il a toujours été attiré par ce sport, qu’il suit régulièrement à la télévision, sans pour autant s’y mettre sérieusement. C’est donc tout naturellement, qu’à l’âge de 15 ans, il se dirige vers le vélo, très populaire aux Pays – Bas. Son ascension est fulgurante dans son club local, à Zwolle, une ville située dans le nord du pays. Il intègre ensuite en 2013 une structure professionnalisante : Vacansoleil Niederland Junioren. Et dès l’année suivante il est repéré par la BMC Development, équipe américaine qui a le statut d’équipe réserve de la BMC Racing.

Un palmarès fourni dans les catégories jeunes pour

En 2013, Bas Tietema se construit un beau palmarès en junior. Il remporte ainsi le contre-la-montre de la Ronde des Vallées 2013, course à étapes remportée par Elie Gesbert. En septembre, il remporte la première étape du Keizer der Juniores, une course sur deux jours qui a lieu en Flandres et réservée au junior. Ces deux victoires portent son total de victoires sur ses trois premières années de cycliste à 11. Il est ainsi repéré par Rik Verbrugghe, alors directeur sportif de BMC Development, avec qui il a un très bon feeling.  A l’âge de 19 ans, il arrive donc dans une équipe très récente, créée la saison précédente, mais avec un bel effectif, avec notamment Stefen Küng et Dylan Teuns.

La saison 2014, la confirmation chez les pros

Bas Tietema à la troisième place du Paris – Roubaix Espoirs 2014
© Jérémy-Günther-Heinz Jähnick

C’est au cours de cette saison 2014 que Bas Tietema explose aux yeux du monde du vélo. En début de saison, il remporte ainsi une course régionale près d’Anvers. Mais c’est lors du Paris-Roubaix Espoirs 2014 qu’il marque le cyclisme de son nom. Il prend en effet la troisième place de la course, derrière Mike Teunissen (Rabobank Development Team) et son coéquipier Tyler Williams. Il s’affirme ainsi comme un coureur de pavés, et de flandriennes. Mais cela ne l’empêche pas de glaner d’autres beaux résultats, notamment sur le Tour de Guadeloupe avec deux podiums.

Un besoin d’air nouveau en 2017

La saison 2016 est moins flamboyante pour Bas Tietema, les performances sont là mais n’atteignent pas ses attentes de pré-saison. Il termine ainsi 7ème du championnat des Pays-Bas du contre-la-montre ou encore à la 8ème place du Tour de Berlin. A l’aube de la saison 2017, il signe ainsi dans l’équipe irlandaise An Post-Chainreaction, l’équipe de Sean Kelly. Equipe UCI, Bas Tietema a désormais accès à un plus large panel de courses professionnelles.

Son principal objectif de saison, individuellement, est de briller sur le Paris-Roubaix. Cette course est celle de ses rêves. Depuis 2010, il ne cesse de répéter que s’il ne devait remporter qu’une seule course, il s’agirait de l’Enfer du Nord. Il y fait toujours bonne figure, comme en 2016 où il termine 11ème.  Durant cette saison 2017, il est important de noter sa troisième place au championnat des Pays-Bas du contre-la-montre espoir. En fin de saison, An Post-Chainreaction disparait, ce qui pousse Bas Tietema à signer chez BEAT Cycling. Il y effectue une saison sans coup d’éclat particulier.

Un éloignement forcé du circuit professionnel

Bas Tietema et deux de ses amis néerlandais, avec qui il anime sa chaine YouTube
© Cyril Simon

En 2020, Bas Tietema est dans l’obligation d’arrêter le cyclisme à haut niveau. Une chute et des problèmes allergiques poussent le jeune espoir néerlandais à stopper son ascension. Cependant, toujours amoureux de la petite reine, Tietema ne quitte pas le monde du cyclisme en ouvrant une chaine YouTube : Tour de Tietema. Sur cette chaine, il mélange passion du vélo et divertissement, à travers des défis décalés. Il fait notamment beaucoup parler de lui lors du Tour de France 2021. Un de ses formats est d’organiser un concours de Wheeling dans les cols parcourus par la Grande Boucle. ASO, l’organisateur du Tour de France, parvient à suspendre temporairement sa chaine au motif d’atteinte à leurs droits. Aujourd’hui, sa chaine a atteint plus de 125 000 abonnés.

Bas Tietema retour au plus haut niveau en 2022

En parallèle de son activité de vidéaste, Bas Tietema garde en tête le cyclisme professionnel. Proche de l’équipe belge Bingoal, qui sponsorise sa chaine YouTube, il est régulièrement présent lors des stages de ces derniers.  Depuis septembre, il travaille son retour dans le monde professionnel, en effectuant deux stages hivernaux avec l’équipe belge, qui convainquent la direction sportive. Cette première victoire est le fruit d’un travail sérieux et acharné de Tietema. Il explique ainsi qu’au « plus lourd, je pesais environ 94 kilogrammes. En octobre, je pesais 86 kilogrammes, maintenant je suis à 77 ». Ses capacités réelles restent tout de même inconnues, car seule la compétition révèle le véritable niveau d’un coureur, mais Christophe Brandt, team manager de Bingoal, a confiance en sa capacité à aider l’équipe : « Il peut aider les hommes rapides en finale de course ».

Bas Tietema débute la saison à venir aujourd’hui (10 février 2022), sur le Tour d’Antalya (Turquie). Rapidement nous devrions avoir une idée de l’état de forme du Néerlandais, mais ce qui est sûr c’est que sa motivation à bien faire pour son retour est bien présente. Son objectif de briller sur Paris-Roubaix ne l’a toujours pas quitté, l’Enfer du Nord est son grand objectif de la saison. En parallèle, il continue d’alimenter sa chaine YouTube, dans un format appelé ‘‘Plan Bas’’ (en néerlandais). Il filmera les coulisses de sa vie de cycliste professionnelle, ce qui sera aussi une belle vitrine pour son équipe.

You may also like

Leave a Comment